La découpe au laser est une opération industrielle très plébiscitée pour sa précision. Avec le développement de la technologie, de nouveaux outils ont été conçus pour faciliter ce processus. Quels critères faut-il prendre en compte pour choisir la machine adaptée aux besoins d’une entreprise ?

Évaluer les besoins spécifiques de l’entreprise

La machine laser est un équipement industriel très flexible et polyvalent. Elle peut être utilisée pour la découpe, la gravure ou le marquage. Pour sélectionner l’option idéale pour une entreprise, la fréquence et l’intensité de fonctionnement doivent être évaluées. Un inventaire des différents projets pour lesquels elle doit intervenir est aussi nécessaire. L’investissement dans un tel outil implique des dépenses supplémentaires pour l’air comprimé, le gaz, la maintenance et la main-d’œuvre qualifiée. Ces coûts doivent également être pris en compte pour effectuer un choix judicieux.

Les entreprises qui s’occupent de la fabrication numérique peuvent opter pour une machine qui permet de découper l’acrylique. Cette fonctionnalité est utile pour réaliser des plans et des dessins en 3D. Les sociétés spécialisées dans l’automobile et l’aérospatiale doivent privilégier les outils qui peuvent reproduire rapidement des pièces de diverses tailles et formes. Si l’établissement conçoit des enseignes en bois et tables de bureau, il peut sélectionner un équipement au laser avec des fonctions basiques.

Comprendre les différents types de machines laser et leurs applications

Selon leurs principes de fonctionnement et leurs applications, les machines de découpe au laser peuvent être réparties en deux grands types. Voici les spécificités qu’il faut connaître pour effectuer un choix rationnel.

Les machines laser à fibres

La machine de découpe à fibres présente une vitesse et une précision impressionnantes pour les coupes plates et obliques dans la fabrication métallique. Pendant son fonctionnement, le faisceau est amplifié par les générateurs qui récupèrent l’énergie des diodes de pompe. Quand le laser frappe la matière à traiter, sa lumière de haute intensité est absorbée et convertie en chaleur. Cela crée un grand flux d’air qui tranche la pièce.

Les machines à fibres utilisent une technologie de commande numérique par ordinateur. Ce système permet de recevoir les données de découpe à partir d’un poste de travail pour une conception assistée. Il facilite aussi le contrôle de la surface du matériau et l’état du laser afin de produire des motifs ou formes spécifiques. Comme mentionné sur le site nws-tech.fr, ces appareils sont indiqués pour le traitement d’éléments tels que l’acier doux ou inoxydable, l’aluminium, le cuivre, le titane et le laiton.

Ils peuvent également couper d’autres alliages métalliques pour des applications spécialisées. Leur efficacité de conversion photoélectrique est trois fois supérieure à celle des machines laser CO2 (environ 30 %). Ils sont donc économes en énergie et respectueux de l’environnement. Ils ne nécessitent pas beaucoup d’entretien et la durée de vie des composants peut dépasser les 100 heures.

machine laser pour entreprise

Les machines laser CO2

La machine laser CO2 est utilisée pour la découpe et la gravure de matériaux non métalliques de diverses tailles. C’est l’option la plus appréciée par les petites entreprises, écoles, menuisiers et amateurs. Son fonctionnement est basé sur la production d’un faisceau dans un tube de verre scellé contenant du gaz. On retrouve à chaque extrémité, des miroirs qui transmettent la lumière à la tête laser qui la fait converger en un point grâce à sa lentille de focalisation. Dès qu’il atteint une température élevée, le matériau à couper est aspiré par le ventilateur d’extraction.

Les principaux éléments traités par les machines laser CO2 sont les suivants :

  • bois et contreplaqué,
  • feuilles acryliques,
  • plastiques (polycarbonate, polyéthylène, chlorure de polyvinyle…),
  • cuir,
  • tissus et textiles,
  • papier et cartons,
  • caoutchouc,
  • acier inoxydable.

L’appareil laser CO2 offre une coupe de grande qualité et une bonne flexibilité dans l’exécution des tâches, notamment pour les matériaux souples. Il peut fonctionner à une vitesse de 10 m/min avec une précision de positionnement de 0,05 mm. Il nécessite cependant un entretien régulier et le taux de conversion de son générateur photoélectrique est d’environ 12 %.

Prendre en compte la puissance et la taille de la machine laser

La puissance que doit avoir la machine laser dépend de l’épaisseur du matériau à découper. Elle peut être comprise entre 40 et 120 W si l’équipement offre une zone de travail allant jusqu’à 600 x 900 mm. Pour des surfaces plus grandes, elle varie de 100 à 180 W. 10 watts sont nécessaires pour 1 cm de contreplaqué et pour 1,5 cm de plastique. Ces équivalences permettent de déterminer approximativement l’énergie de fonctionnement idéale.

La taille du modèle sélectionné doit être suffisante pour accueillir les divers matériaux à traiter. Les tables interchangeables sont à privilégier pour accélérer les processus de changement. Une découpeuse de 60 x 40 cm est parfaite pour réaliser des pièces uniques ou des créations de petites séries. Une machine avec une surface de 130 x 90 cm est plus indiquée pour concevoir des éléments de plus grandes dimensions.

Il faut enfin tenir compte des options d’automatisation et des fonctionnalités supplémentaires de l’outil au laser. Le bon fonctionnement des systèmes de détection des bords d’évitement permet de réduire la main-d’œuvre. La disponibilité d’un dispositif anticollision limite les dommages à la tête de coupe.